Une initiative de
bioMerieux.ca
English

Les articles de l’infolettre

Pathogenia : un procédé novateur pour prévenir les rappels d’aliments | Article | bioMérieux – Ce que les chefs de file veulent savoir

Pathogenia : un procédé novateur pour prévenir les rappels d’aliments

Au cours des dernières années, l’industrie mondiale des fruits et légumes surgelés a connu de nombreux rappels d’aliments – dont le plus récent, causé par un virus, s’est avéré particulièrement préoccupant. Nourrir la planète avec des denrées salubres est non seulement un défi, mais une lutte constante qui a mené à la création de Pathogenia, tout premier laboratoire de virologie agréé de l’industrie agroalimentaire au Canada. Dans une entrevue accordée à bioMérieux, Prasant Prusty, directeur et cofondateur de Pathogenia, s’est penché sur l’ampleur du défi.

En savoir plus >
Le Centre régional de santé Royal Victoria diagnostique la méningite et l’encéphalite plus rapidement avec le système FilmArray® | Article | bioMérieux – Ce que les chefs de file veulent savoir

Le Centre régional de santé Royal Victoria diagnostique la méningite et l’encéphalite plus rapidement avec le système FilmArray®

La méningite et l’encéphalite sont des infections potentiellement mortelles qui ciblent le liquide céphalorachidien (LCR), le cerveau ou la moelle épinière. Lorsqu’un patient se présente dans un hôpital communautaire et reçoit un diagnostic probable de méningite ou d’encéphalite, on lui administre un traitement empirique, à savoir un cocktail antibiotique, antiviral ou antifongique, idéalement après avoir prélevé un échantillon de LCR par ponction lombaire.

En savoir plus >
L’enquête Global-PPS, une alliée dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens | Article | bioMérieux – Ce que les chefs de file veulent savoir

L’enquête Global-PPS, une alliée dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens

La résistance aux antimicrobiens (RAM) est l’un des plus grands défis du siècle en matière de santé publique. Elle se produit quand des microorganismes développent une capacité à rendre les médicaments antimicrobiens inefficaces, augmentant du même coup le taux d’échec des traitements. La RAM est principalement attribuable à la surconsommation d’antibiotiques; d’ici 2050, si des mesures appropriées ne sont pas déployées, plus de 10 millions de personnes dans le monde pourraient en mourir chaque année. Mais sur quoi les gouvernements, les centres hospitaliers et les établissements de soins de santé peuvent-ils s’appuyer pour mettre au point des mesures efficaces?

En savoir plus >
Le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke a diminué de 24 % sa consommation d’antimicrobiens | Article | bioMérieux – Ce que les chefs de file veulent savoir

Le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke a diminué de 24 % sa consommation d’antimicrobiens

Spécialiste en microbiologie médicale et en maladies infectieuses au CIUSSS de l’Estrie – CHUS (Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie – Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke) et professeur titulaire à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, Louis Valiquette est aussi cofondateur de LUMED.

En savoir plus >
Afficher plus de résultats